Madame Plouche

Tout et rien, rien et tout, mais un rien peut former un tout ...

posté le 26-04-2014 à 21:48:00

Comeback ...

 

 

 
 
 
Il est des hivers qui durent fort longtemps, il est des moments où l'on a rien envie de dire, de partager ni même de lire. Et puis sans savoir pourquoi ni comment, doucement, sur la pointe des pieds, on pousse la porte. C'est à cet instant que je me suis dit que j'avais peut-être encore des choses à dire et à partager. D'où ce come-back printannier, d'où cette nouvelle envie de délire de mots, d'images, de pensées, d'humour, de colère ... bref comme qui dirait  "j'en ai pas fini de l'ouvrir ...) Et puis avec tous les nouveaux petits-enfants autour de moi, je suis sûre qu'à un moment ils se marreront de lire les délires de leur mamy ... et s'informeront ... Allez ! En route mauvaise troupe !!
 
 

 
 
Très vite ... 
 
 
 
 
 


 
 
posté le 23-01-2013 à 00:02:02

Vénus ... Bashung

J'aimais beaucoup beaucoup Alain Bashung ... j'aimais beaucoup beaucoup cette chanson ... 

 

 

 
Version studio ...
 
 
 

 
  Version live
 
"Composition de Gérard Manset, arrangement musical d'Arman Méliès et interprétation d'Alain ... pour éclairer notre nuit ..."
 
 
Là un dard venimeux

Là un socle trompeur
Plus loin
Une souche à demi-trempée
Dans un liquide saumâtre
Plein de décoctions
D'acide…
Qui vous rongerait les os et puis
L'inévitable
Clairière amie
Vaste, accueillante
Les fruits à portée de main
Et les délices divers
Dissimulés dans les entrailles d'une canopée
Plus haut que les nues…
Elle est née des caprices
Elle est née des caprices
Pommes d'or, pêches de diamant
Pommes d'or, pêches de diamant
Des cerises qui rosissaient ou grossissaient
Lorsque deux doigts s'en emparaient
La pluie et la rosée
La pluie et la rosée
Toutes ces choses avec lesquelles
Il était bon d'aller
Guidé par une étoile
Peut-être celle-là
Première à éclairer la nuit
Première à éclairer la nuit
Première à éclairer la nuit
Vénus
Vénus
Vénus

Là un dard venimeux
Là un socle trompeur
Plus loin
Une souche à demi-trempée
Dans un liquide saumâtre
Et d'acide…
Probablement qui vous rongerait les os
Et puis
Les fruits à portée de main
Et les délices divers
Dissimulés dans les entrailles d'une canopée
Elle est née des caprices
Elle est née des caprices
Pommes d'or, pêches de diamant
Pommes d'or, pêches de diamant
Et ces cerises qui grossissaient lorsque
La pluie et la rosée
Toutes ces choses
Guidées par une étoile
Guidées par une étoile
Première à éclairer la nuit
Vénus
Vénus
Vénus
Vénus

Elle est née des caprices
Elle est née des caprices
Pommes d'or, pêches de diamant
Pommes d'or, pêches de diamant
Et ces cerises qui grossissaient lorsque
La pluie et la rosée
Toutes ces choses
Guidées par une étoile
Guidées par une étoile
Première à éclairer la nuit
Vénus
Vénus
Vénus
Vénus

 
 
 


Commentaires

 

1. Misscalimero  le 10-05-2013 à 17:04:50

coucou!!
un grand merci pour ton com chez moi! ça fait tréééés plaisir!!!!
par contre je suis tristounne...je découvre ton blog sympa mais on dirait que tu n'y ecris plus...ouinn! tu reviens dis?! lol
bisooous

 
 
 
posté le 22-01-2013 à 23:12:19

Soleil vert ... pour ne pas oublier

 

Aujourd'hui je me suis penchée sur la retraite ... enfin la future mienne, pas si lointaine, retraite, vieillesse, vieillir, société, vieux indésirables ? Soudain me sont revenues les images d'un film qui m'avait secoué les tripes ... Charlton Easton ... Edward G. Robinson ... Richard Fleischer ... ça ne vous dit rien ? SOLEIL VERT ...

 

 

 

 

 

New York, 2022. Pollution et surpopulation : 41 millions d'habitants mènent une existence misérable. Un brouillard empoisonné recouvre la surface du globe, d'où la végétation a pratiquement disparue. La nourriture véritable atteint des prix si élevés que seule une minorité de privilégiés peut se l'offrir ; les autres doivent se contenter d'aliments synthétiques, rationnés par le Gouvernement fabriqués par la « Solyent Company », qui nourrit ainsi la moitié du monde à l'aide de tablettes dérivées du plancton, baptisées selon les jours « Solyent Yellow », « Red » ou « Green », mais qui sont en réalité composés d'êtres humains recyclés.

 

Extrait de "Soleil Vert" de Richard Fleischer avec Charlton Heston et Edward G. Robinson sur la musique de la Sixième Symphonie de Beethoven puis de Peer Gynt D’edvard Grieg.

 

 

 


 

 

 

Dans cette scène, Charlton Heston pleurait réellement. Lui seul savait qu’Edward G. Robinson était atteint d’un cancer à ce moment là et qu’il allait bientôt mourir.


Ce film, de 1966, anticipe largement une part de notre réalité d'aujourd'hui (alimentation, euthanasie, réchauffement climatique) et celle de demain : un monde totalitaire financièrement et moralement en faillite, manipulé par une élite qui détient tous les pouvoirs.

 

Vieux indésirables ? Un débat pour le siècle qui vient ... excellents articles ici ou encore ici. Pas envie d'en ajouter plus ... mais arrêtons d'être fataliste, ne continuons pas à marcher tête baissée ... par respect pour nos anciens et aussi pour ne pas laisser à nos enfants un monde dénué de toutes humanité. 

 

 

 


 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article