Madame Plouche

Tout et rien, rien et tout, mais un rien peut former un tout ...

posté le 05-05-2009 à 19:52:46

Des photos toujours Plouches !!


Des photos toujours Plouches ...  petit tour du monde en quelques clics ...
 

 

Trop petit le bateau ... pas vu mon commandant !

 

 

Ca c'est du champignon, parole d'Amanyte !!

 

 

L'homme sera-t-il lui aussi un jour recyclable comme le plastique ?

 

 

Camouflage hélico ... lequel est le faux ?

 

 

Etayer, étayer qu'ils disaient ... tu parles d'un étai !

 

 

Même en pleine inondation, l'homos erectus automobilus continue de se prendre la tête ...

 

 

Là on y danse pas vraiment et ça ressemble pas à Avignon ...

 

 

Le train arrive en gare ... chargé ... très ...

 

 

Les passagers montent ...  enfin pas évident de trouver sa place ...

 

 

Le temps que tout le monde monte et descende, on peut même faire quelques courses ...

 

 

 Par contre le chauffeur n'a toujours pas le droit de picoler pendant les arrêts ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 
 
 


 
 
posté le 05-05-2009 à 19:39:54

Nanotechnologies ... pas que pour le plaisir

 

 
Pour comprendre ce que signifie l’inégalité technologique, il est loisible à ceux qui ont manqué la conquête de l’Amérique (1492) ou du Far West (XIXe siècle), de contempler les trois semaines de guerre écoulées à Gaza. Mille morts d’un côté, une dizaine de l’autre. Dieu est avec les bataillons technologiques.

 

Dans sa guerre aux Palestiniens, Israël peut presque tout, ses soldats ne risquent presque rien. Ce qui l’emporte, à Gaza comme ailleurs, c’est la technologie.

 

Échantillon de l’arsenal techno-militaire israélien :

- vidéosurveillance « intelligente » de la Bande de Gaza : caméras couplées à la biométrie pour la reconnaissance faciale, fournies par la société américaine Visionics [1] ;

- drones : avions sans pilote utilisés depuis longtemps par Israël pour la surveillance ; depuis mars 2006, EADS et l’IAI (Israeli Aircraft Industries) coopèrent pour la production de drones, dans le cadre de l’opération "Système intérimaire de drones mâles" (SDIM) [2] ;

- « frelon bionique » : minuscule robot capable de pister, détecter et tuer une cible dans des zones difficiles d’accès, grâce à ses composants nanotechnologiques - développé depuis 2006 ;

- nano-armes et poussières de surveillance : en novembre 2006, « le Premier ministre israélien Ehud Olmert a donné son feu vert à la création d’un bureau spécial chargé de superviser le développement d’armes hyper-sophistiquées s’appuyant sur la nanotechnologie », a indiqué vendredi le quotidien Yédiot Aharonot. Coiffé par le vice-Premier ministre Shimon Peres, ce bureau réunira une quinzaine des meilleurs experts israéliens du monde universitaire et de la haute technologie chargés de mettre au point des armes futuristes. Celles-ci devraient notamment constituer une réponse aux tirs palestiniens de roquettes, aux attaques suicide, aux missiles balistiques ou aux armes non conventionnelles.
 
M. Peres projette une tournée mondiale pour collecter des centaines de millions de dollars afin de financer ces recherches, évoquant parfois la science-fiction. Il a ainsi récemment révélé la nature de certaines de ces armes secrètement mises au point. Il a fait état de « perles de la connaissance », un système de mini-senseurs dispersés en territoire ennemi pour collecter des informations.
 
Un mini-robot serait capable d’opérer à la manière d’un drone pour photographier l’ennemi en secteur urbain, notamment dans d’étroites ruelles, perturber ses télécommunications, voire liquider des activistes armés. Grâce à un gant ou une veste « Steve Austin », du nom du héros aux prothèses « bioniques » d’une série télévisée américaine, les soldats israéliens pourraient défoncer des portes d’un coup de poing ou soulever des poids énormes. Un revêtement spécial de particules nanométriques pourrait protéger les fantassins ou les véhicules militaires contre des tirs d’armes automatiques ou des roquettes anti-chars.
 

Enfin, il est aussi question de mini-senseurs installés dans les secteurs publics capables de repérer un kamikaze transportant des explosifs. [3]

Les nanotechnologies, ça sert à faire la guerre. Rien de neuf, sauf pour les gogos qui croient pouvoir distinguer les « bonnes » et les « mauvaises applications » des nanotechnologies. Le CEA et le cabinet Alcimed confirment en 2004 ce que les opposants aux nécrotechnologies affirment depuis des années : « les nanotechnologies sont par nature duales » [4]. Civiles ET militaires. À Tel Aviv comme à Grenoble et à Toulouse.

 

Tandis qu’à longueur d’année les chercheurs français et les supporters de « Sauvons la Recherche » abusent le public sur la séparation entre recherches civiles et militaires et tentent d’accréditer l’existence d’une recherche fondamentale pure, imperméable aux objectifs industriels et militaires, Israël, en perpétuelle alerte militaire, investit 4,5 % de son PIB dans la « recherche & développement » civile (hélas les chiffres militaires sont indisponibles), et compte la plus forte densité mondiale de personnels de R&D rapportés à la population (13.8 %) [5]. C’est que État israélien, lui, reconnaît dans les technologies l’actuel front de la guerre entre pouvoir et sans-pouvoirs et sait que les chercheurs sont indispensables à sa suprématie régionale.

Comme le dit Dominique Bourra, ancien directeur de la Chambre de Commerce France-Israël et patron de la boîte israélienne NanoJV : « Avant de trouver leur application dans le domaine civil (...) les principales innovations proviennent le plus souvent des fruits de la recherche militaire, parfois même des’ unités ad hoc de l’armée israélienne’. » [6] Et selon lui, la technologie est le meilleur « bouclier de l’État hébreu » [7]. On ne saurait mieux dire : la technologie, c’est la guerre par d’autres moyens.

 

 1 - Source : http://www.light1998.com/faceit/Par...
 2 - Source : http://www.israelvalley.com/news/20...
 3 - AFP, 17/11/06
 4 - « Nanotechnologies : prospective sur la menace et les opportunités au service du combattant »", CEA-Alcimed, avril 2004. Cf « Aujourd’hui le Nanomonde - Les nanotechnologies, un projet de société totalitaire », Pièces et Main d’oeuvre (Editions L’Echappée)
 5 - Source : Association nationale de la recherche technique, 2005. http://www.anrt.com
 6 - http://www.israelvalley.com/news/20...
 7 - Idem
 8 - hhttp://www.globes.co.il 30/04/08
 9 - Idem
 10 - Cf « Aujourd’hui le Nanomonde », op.cité
 11 - http://www.ladepeche.fr/article/200...
 12 - Les nanotechnologies - Projet d’avis du CES, 12/06/08
 13 - Rapport CEA-Alcimed, op. cité
 14 - http://www.laas.fr/Club-Affilies/pr...
 15 - Cf « RFID : la police totale. Puces intelligentes et mouchardage électronique », Pièces et Main d’oeuvre (Editions L’Echappée)
 16 - Programme disponible sur http://www.piecesetmaindoeuvre.com/...
 17 - « Midi-Pyrénées-Israël : non à la collusion ! », disponible sur http://www.npa31.org

 

Avec les nanotechnologies en fait, on veut nous faire croire que c'est l'avenir, mais en fait c'est pour faire encore mieux la guerre, de manière chirurgicale et technique, une guerre propre ? Non aucune guerre ne peut se targuer d'être propre ... l'humanité entière à l'heure actuelle est crasseuse ... 

 


 
 
posté le 05-05-2009 à 16:19:26

Les mecs qui se la jouent...

Deux petites vidéos qui ne mangent pas de pain sur certains mecs, quand ils se la jouent, irrésistibles ....

 

 
 
 
 

 

 

 

 

 

 


Commentaires

 

1. galerieangie  le 05-05-2009 à 19:51:04  (site)

je le savais qu'il allait perdre son slip!!!lol
ce genre de mec macho,je ne les regarde même pas!!!lol
ça fait longtemps que j'étais venue chez toi!!!!
je suis en train de charger mes vidéos de ma journée cette aprème chez Youtube afin de vous faire partager notre balade en vélo!!!
passe une agréable fin de soirée et bisous

 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article