Madame Plouche

Tout et rien, rien et tout, mais un rien peut former un tout ...

posté le 11-01-2009 à 17:23:35

Muffins parade

 

 

Recette de base pour les muffins, après c'est comme pour la musique suffit d'improviser. Sucrés, salés, ou les deux en même temps, quelques recettes ...


Préparation : 35 min
Cuisson : 30 min

Ingrédients (pour 4 personnes) :

Pour la pâte :
- 300 g de farine
- 100 g de sucre (seulement pour les muffins sucrés)
- 60 g de beurre fondu
- 1 cuillère à café d'huile de noix (facultatif)
- 2 oeufs
- 25 cl de lait
- 1/2 sachet de levure chimique (8 g)
- 2 pincées de sel

Préparation :

Muffins salés ou sucrés la base est la même. Commencez par faire la pâte et ensuite vous y rajouterez la garniture.

Préchauffez le four à 200°C (thermostat 6-7) et beurrez le moule.

Mélange 1 :
Mélangez la farine, le sucre (seulement pour les muffins sucré), la levure et le sel.

Mélange 2 :
Dans un autre saladier, mélangez les oeufs et le lait, ajoutez le beurre fondu et l'huile de noix (huile de noix facultative). Mélangez.

Versez le mélange 2 dans le mélange 1, mélangez très peu. Le secret de cette recette sont les grumeaux, il ne faut surtout pas rendre la pâte trop lisse.
Ajoutez à votre goût la garniture, remplissez les moules.

Faites cuire 25 à 30 min au four à 180°C (thermostat 6).


Pour une douzaine de petits muffins ...


Muffins made in India par exemple : ajouter 2 cuillérées à café de curry, un peu de curcuma au mélange 1, et 50 g de crevettes décortiquées au 2.


Après il suffit d'imaginer des mélanges, roquefort, noix, lardons, saint-jacques, poireaux, courgettes, chèvre, chorizo etc ... etc ... ici tout un tas de petites recettes salivantes.

 


Commentaires

 

1. aichanina  le 12-01-2009 à 17:29:41

hummm ca a l'air appétissant..miam miamsmiley_id117178

 
 
 
posté le 11-01-2009 à 12:09:13

Paroles d'Indiens ... suite

Le chef Flying Hawk, un Sioux du clan des Oglalas, était le neveu de Sitting Bull et le frère de Kicking Bear qui fut l'un des premiers initiateurs de la danse des esprits. Flying Hawk était né aux alentours de la pleine lune de mars 1852 à quelques miles au sud de Rapid City. Jeune, il prit part aux guerres tribales qui opposèrent les Crows et les Piegans et, à vingt-quatre ans, il se battit aux côtés du grand chef Crazy Horse quand Custer fut écrasé à Little Big Horn en 1876. Il devint chef à trente-deux ans. Plus tard, Flying Hawk devait rejoindre le cirque de Buffalo Bill, le "Show Ranch 101" du colonel Miller et le "Sells-Floto Circus" avec lesquels il voyagea dans tout le pays. Il mourut à Pine Ridge, Dakota du Sud, en 1931. Dans ses vieux jours il disait :

 

"La vie dans un tipi est bien meilleure; il est toujours propre, chaud en hiver, frais en été, facile à déplacer. L'homme blanc construit une grande cage, ne laisse pas entrer le soleil et ne peut être déplacée; elle est toujours malsaine. Les Indiens et les animaux savent mieux vivre que l'homme blanc; personne ne peut être en bonne santé sans avoir en permanence de l'air frais, du soleil, de la bonne eau. Si le Grand Esprit avait voulu que les hommes restassent dans un endroit, il aurait fait le monde immobile; mais il a fait qu'il change toujours, afin que les oiseaux et les animaux puissent se déplacer et trouver toujours de l'herbe verte et des baies mûres; la lumière du soleil permet de travailler et de jouer, la nuit de dormir; l'été, les fleurs s'épanouissent et l'hiver elles dorment; tout est changement; chaque chose amène un bien; il n'est rien qui n'apporte rien.

L'homme blanc n'obéit pas au Grand Esprit. Voilà pourquoi les Indiens ne peuvent être d'accod avec lui."

 

Interlude, avec Blackfire. Blackfire est donc un trio d’indiens (Navajos) composé de deux frères et d’une soeur. Leur nom est la signification donnée au signal d’alerte à l’approche d’ ennemis, et des ennemis ils en ont. La famille Benally a fait de la musique son cheval de Troie. Avec ce One Nation Under, ils expriment les malheurs de leur peuple et la bétise humaine (américaine...) dont ils sont victimes à travers un mélange de punk-rock ("No Control", "Prove Them Wrong", "Is This Justice") d’emo ("Stand Strong", "Shattered") et de chants traditionnels interprétés par le grand-père lui même ("Exile", "Many Farms", "Dine’ Gourd Dance Song")!

 

 Overwhelming
 
 Silence is a weapon
 

Uprising
 
 
Autre histoire, autres paroles d'Indiens ... Adario était un chef huron du dix-septième siècle connu sous le nom huron de Kondiaronk et français de "le Rat". Très réputé pour sa bravoure et sa sagacité, il joua un rôle important dans la guerre de Frontenac (1689-1697) - suite de conflits opposant tantôt les Anglais aux Français, tantôt les Français avec leurs alliés indiens aux Iroquois. Habile diplomate, médiateur entre les tribus, il fut un grand pacificateur. Il mourut à Montréal en 1701, durant une conférence de paix. Il avait énormément voyagé et disait de ses voyages  : "Je suis allé en France, à New York et Québec, et j'ai étudié les lois et les doctrines des Anglais et des Français." Les déclarations qui vont suivre furent adressées au baron de Lahontan, un explorateur français, lieutenant de l'armée des colonies à Plaisance, en Terre-Neuve. Lahontan venait de lui expliquer que sans le châtiment des coupables et  la récompense des justes, le vol et le crime se répandraient sur la terre, et l'homme blanc deviendrait le peuple le plus misérable. Voici ce qu'Adario pense des lois de l'homme blanc.
 
"Non, vous êtes déjà si misérables que vous ne pouvez le devenir plus. Quel genre d'hommes doivent être les Européens? Quelle espèce de créature choisissent-ils d'être? Les Européens, ceux qui sont forcés de faire le bien et qui n'ont, pour éviter le mal, d'autre inspiration que la peur de la punition. Si je te demandais quel est cet homme, tu me répondrais un Français, mais moi je te prouverai plutôt que c'est un castor, car l'homme n'est pas seulement celui qui marche debout sur ses jambes, sait la lecture et l'écriture et montrer mille exemples de son industrie ...
Qui vous a donné les terres que vous habitez maintenant ? De quel droit les possédez-vous? Elles appartiennent toujours aux Algonquins. En vérité, mon cher frère, je te plains du plus profond de mon âme. Suis mon conseil et deviens Huron. Je vois clairement la profonde différence entre ta condition et la mienne. Je suis le maître de mon corps, j'ai l'entière disposition de moi-même, je fais ce qui me plaît, je suis le premier et le dernier de ma nation, je ne crains absolument aucun homme, je dépends seulement du Grand Esprit. Il n'en est pas de même pour toi, ton corps aussi bien que ton âme sont condamnés à dépendre de ton grand capitaine ; ton vice-roi dispose de toi ;tu n'as pas la liberté de faire ce que tu as dans l'esprit ; tu as peur des voleurs, des faux-témoins, des assassins, etc ., et tu dépends d'une infinité de personnes dont la place est située au-dessus de la tienne. N'est-ce pas vrai?"
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


 
 
 
 
 

 

 

 

 

 

 


 
 
posté le 11-01-2009 à 10:52:22

Vous avez dit nucléaire ?

 
En feuilletant le dernier Sciences et Vie Junior (faut rester jeune ...) je suis restée stupéfaite de l'encart publicitaire (AREVA) de deux pages vantant les joies du nucléaire, en en parlant même comme quelque chose de très naturel (à l'état naturel ...) Certes, le processus de l'atome est naturel, certes les radiations existent à l'état naturel mais les centrales nucléaires non. Le bidouillage humain  de l'uranium nous pousse malheureusement vers un avenir pas très reluisant. Je sais que vivre sans énergie est certainement impossible, mais vivre avec une énorme épée de Damoclès au-dessus de la tête n'aide pas à voir l'avenir en rose. Savoir par exemple qu'on nous a menti lors de Tchernobyl, qu'on nous a fait croire que le nuage avait contourné nos frontières et que les mêmes continuent à nous prendre pour des cons, me fait dresser les cheveux sur la tête (économie de gel arf arf !!).
 
Drôle de société qui utilise une énergie dont elle ne sait pas encore quoi faire de ses déchets ...
 
Drôle de société qui se prend la tête pour l'insertion d'éoliennes dans nos paysages mais qui se fout complètement que ses centrales "prennent l'eau" ...
 
Drôle de société qui parle d'énergies renouvelables et d'un Grenelle de l'Environnement qui oeuvrerait dans ce sens ... dans le sens "ce que ça rapporte", parce qu'entre nous notre santé et celle de nos générations ils s'en contrefoutent ...
 
Drôle de société qui oublie qu'une bataille a été gagnée à Tchernobyl mais que la guerre continue car ce n'est pas fini, le sarcophage "prend l'eau" lui aussi ... 
 
J'avais vu cet excellent reportage il y a déjà quelque temps, où l'on apprend que sans ces hommes qui se sont sacrifiés, l'Europe entière plongeait dans les délices du nucléaire ...
 
Continuons à fermer les yeux ... espérons que quand on les ouvrira vraiment il ne sera pas trop tard ... 
 
"La bataille de Tchernobyl", un film de Thomas Johnson (2006), 94 mn :

26 avril 1986, 01h23 du matin. Une flamme aux couleurs arc-en-ciel de 1000 mètres de haut s’élève dans le ciel d’Ukraine. Le quatrième réacteur de la centrale nucléaire de Tchernobyl vient d’exploser. Le plus grave accident nucléaire de l’histoire vient de se produire. Les autorités soviétiques observent tout d’abord le silence, se refusant à prévenir les habitants des risques encourus. Mais devant l’ampleur du désastre et le risque d’une deuxième explosion d’une puissance encore décuplée, ils doivent avouer au monde qu’ils sont face à un problème majeur, et engager des moyens considérables pour lutter contre le « mal noir ».
Prix Italia du meilleur documentaire au festival de Venise, octobre 2006.
Mention spéciale du Prix Europa au festival de Berlin, octobre 2006.
Prix du meilleur documentaire (catégorie programmes historique et biographique) au festival international de TV de BANFF (Canada), juin 2007.
 
Ce qui fait froid dans le dos, c'est que c'est vraiment arrivé ... ce n'est plus de la science-fiction. Le plus grave accident nucléaire de l'histoire et où en est-on ?? Quand on apprend ce qui serait arrivé à l'Europe si quelques uns ne s'étaient pas sacrifiés ... plus de 20 ans après où en est-on ??
 

Une fois encore il est dommage que ce reportage ait disparu ... La Bataille de Tchernobyl ...

 
 
Terrible ce qui se dit dans ce film, hallucinant le sacrifice de ces liquidateurs et quelle horreur d'entendre dire que les vents ont dévié leur course et qu'il n'y aura aucun risque pour la population. A écouter très attentivement et à se demander pourquoi un tel mensonge organisé institunationalisé ? A qui cela profite-t-il ?
 
 
 
 
 
 
 


 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article