Madame Plouche

Tout et rien, rien et tout, mais un rien peut former un tout ...

posté le 13-11-2008 à 23:31:54

Les Arbres

 
L'arbre c'est tout, il étend ses bras vers le ciel et le soleil et communie avec la terre de ses racines. L'arbre symbole de vie, de longévité, de destinée ... L'arbre de vie, l'arbre généalogique ... Platon écrivait : "L'homme est une plante céleste, ce qui signifie qu'il est identique à un arbre inversé, dont les racines tendent vers le ciel et les branches s'abaissent vers la terre." L'arbre c'est l'Histoire, c'est notre histoire, ce sont des histoires (ô combien d'initiales de coeurs amoureux gravés dans leur écorce ...), ce sont parfois des siècles de souvenirs, cest aussi notre oxygène, nos poumons et bien plus encore. Témoins immobiles de ce temps qui passe, j'aime leurs silhouettes, j'aime leurs légendes ... en fait j'aime les arbres et j'ai toujours préféré les regarder  aux nuages.
 
Sur la symbolique des arbres, un texte très complet. Et , un très beau site sur les mythes des arbres.
 
Un arbre, c'est quoi? C'est tout simplement un végétal ligneux dont la tige, plus ou moins élevée, ne se garnit ordinairement de branches et de feuilles qu'à une certaine hauteur. Grand arbre. Bel arbre. Arbre haut et droit. Arbre branchu, touffu. Arbre mort. Arbre qui se dépouille. Arbre qui repousse. Arbre qui fleurit. Planter, transplanter des arbres. Tailler des arbres. Élaguer, étêter des arbres. Avenue d'arbres. Arbres plantés en quinconce. Arbre fruitier. Arbre de plein vent. Arbre en espalier. Arbre en buisson. Arbre nain. Un plant d'arbres. Arbres verts se dit particulièrement des Arbres qui conservent leurs feuilles toujours vertes, tels que le houx, le sapin, le cyprès, etc. L'arbre de vie et L'arbre de la science du bien et du mal,L'arbre de la Croix, La croix où Notre- Seigneur fut attaché. Arbre de la liberté, Arbre planté sur une place publique comme symbole d'émancipation. Fig., Arbre généalogique, Figure tracée en forme d'arbre, d'où l'on voit sortir comme d'un tronc diverses branches de consanguinité, de parenté. Faire graver un arbre généalogique. Fig., Arbre encyclopédique, Tableau systématique des sciences et des arts, disposé de manière à montrer leurs rapports mutuels et leur enchaînement. Fig., Se tenir au gros de l'arbre,Entre l'arbre et l'écorce il ne faut pas mettre le doigt, Il ne faut point se mêler dans les débats de famille. Il se dit aussi de Grosses et longues pièces de bois qui sont les principales pièces dans certaines machines. Arbre de moulin. Arbre d'un pressoir. Arbre d'une grue. Arbre de meistre, Le grand mât d'un bâtiment à voiles latines. Arbre de trinquet, Mât de misaine. Il se dit également d'Axes de bois ou de métal. Arbre d'un touret de cordier. Arbre d'un volant de tournebroche, de pendule, etc. Arbre de couche, Axe horizontal qui sert à la transmission du mouvement dans les machines à vapeur. Arbre d'une balance, Verge de fer à laquelle est suspendu le fléau d'une balance. Arbres qui, d'après l'Ancien Testament, étaient plantés au milieu du paradis terrestre. Demeurer attaché à ce qui est le plus ancien ou le plus généralement établi. 
 
Mais tous ces arbres, comment se reproduisent-ils ? A part les Ents des Seigneurs des Anneaux, pas facile de les imaginer en promenade ... Ils peuvent se reproduire de différentes manières... La plus courante est par des graines, c'est le cas de la plupart des résineux... (les pommes de pins tombent à terre, ou sont transportés par des animaux, les graines qui y sont contenues entrent en terre pour donner de nouveaux arbres).
C'est aussi le cas des feuillus, par exemple avec le gland du chêne  (non pas les mêmes qui siègent au gouvernement ...), mais les feuillus peuvent aussi faire des rejets de souches, c'est à dire qu'à partir de la souche (coupée ou non) de nouvelles tiges ressortent, ils peuvent aussi faire des drageons (à proximité de l'arbre, une nouvelle pousse sort des racines de l'ancien arbre). L'homme aussi intervient, par les greffes comme souvent sur les arbres fruitiers.
 
Et pour en finir sur mes amis les arbres, un joli éventail d'abres de toutes sortes et je ne pouvais parler des arbres sans parler de Jacques Brosse, l'ami des arbres ... Essayiste, naturaliste, psychanalyste, encyclopédiste... Autant de cages qui n'ont jamais su retenir cet étrange oiseau. Le parcours intérieur de cet intime de Michaux, de Cocteau, de Bachelard, de Lévi-Strauss, du maître zen Deshimaru, est plus surprenant encore. Doué d'une curiosité insatiable, Jacques Brosse est passé par la psychanalyse et l'expérience scientifique des drogues, il a interrogé ses rêves et son enfance avec le scalpel du chirurgien, pratiqué le raja yoga, vécu auprès des Indiens d'Amérique latine et reçu d'un moine japonais la mission d'enseigner le zen depuis près de vingt ans. Pour parler de l'expérience spirituelle commune à tous les enseignements traditionnels, Jacques Brosse est irremplaçable. Et Jacques Brosse a écrit sur ses amis  : Mythologie des arbres, Dictionnaire des arbres de France, l'Aventure des forêts en Occident, Le Larousse des arbres ... et aussi la Magie des plantes et Pourquoi naissons nous ? (mais ça c'est une autre histoire ...)
 
 
 
<p></p>
 
 
 
 
 
 
 
 
 


 
 
posté le 13-11-2008 à 21:27:53

Paroles d'Indiens

En voyageant sur la toile on découvre parfois des trésors. Pensées d'hommes, de chefs, qui ont cru pendant un temps à la parole de "l'homme blanc", pensées pleines de poésie et de sagesse ...

 

 

 

Sitting Bull, un homme-médecine ("medecine-man"), un sage, un "saint-homme" et chef indien de la tribu des Sioux Hunkpapas Lakota, il est le personnage de l'histoire de la persécution des amérindiens dont le souvenir reste le plus vif dans l'esprit de nos contemporains.

 

Quel traité le blanc a-t-il respecté que l'homme rouge ait rompu ? Aucun.

Quel traité l'homme blanc a-t-il jamais passé avec nous et respecté ? Aucun.
Quand j'étais enfant, les Sioux étaient maîtres du monde ; le soleil se levait et se couchait sur leur terre ; ils menaient dix mille hommes au combat.

Où sont aujourd'hui les guerriers ?
Qui les a massacrés ?
Où sont nos terres ?
Qui les possède ?
Quel homme blanc peut dire que je lui ai jamais volé sa terre ou le moindre sou ?
Pourtant ils disent que je suis un voleur.
Quelle femme blanche, même isolée, ai-je jamais capturée ou insultée ?
Pourtant ils disent que je suis un mauvais Indien.
Quel homme blanc m'a jamais vu saoul ?
Qui est jamais venu à moi affamé et reparti le ventre vide ?
Qui m'a jamais vu battre mes femmes ou maltraiter mes enfants ?
Quelle loi ai-je violée? Ai-je tort d'aimer ma propre loi ?
Est-ce mal pour moi parce que j'ai la peau rouge ?
Parce que je suis un Sioux ?
Parce que je suis né là où mon père a vécu ?
Parce que je suis prêt à mourir pour mon peuple et mon pays ?

 

 


 

Elan Noir, Black Elk (1863-1950) (Elan Noir) fut l'un des leader spirituel de la nation Sioux et plus precisément de la tribu des Oglalas, celle d'après les guerres indiennes qui décimèrent son peuple. Lui et quelques autres sorciers essaient ou ont essayé de maintenir vivante la tradition de ce peuple qui fut jadis si fier.

 

La deuxième paix est celle qui se crée entre deux individus, la troisième et celle qui soude deux nations. Mais au-dessus de tout cela il vous faut comprendre que la paix ne sera pas possible entre les nations tant qu'on ne sera pas convaincu que la véritable paix - comme je l'ai souvent dit - se trouve au coeur même de l'âme humaine.
 

 
Geronimo, Go Khla Yeh (celui qui baille), né en juin 1829 en Arizona, vivait libre et fier sur la terre de ses ancêtres.

Le 30 septembre 1859, jour de la Saint-Jérôme, il vengea sa famille massacrée un an auparavant par les Mexicains (massacre de Kas-ki-yeh), en en tuant le plus grand nombre possible, ces derniers tentaient de se défendre en hurlant "Santo Geronimo, Santo Geronimo!".

Il n'était pas chef et ne l'avait jamais été, mais sa bravoure et son courage durant cette bataille l'élevèrent au rang de "chef de guerre" de toutes les tribus Apaches.

 

Autrefois j'allais comme le vent. Maintenant je me rends, c'est tout.

 

 

 

 

Chef Joseph, né vers 1840 et mort le 21 septembre 1904, de son vrai nom In-Mut-Too-Yah-Lat-Lat (Tonerre roulant dans les hauteurs) était un chef amérindien de la tribu des Nez-Percés.

Il est né dans la vallée de Wallola, dans l’État de Washington, d’un père Cayuse appelé Vieux Chef Joseph et d’une mère Nez-Percé.

Il devient chef de la tribu partir de 1871 suite à la mort de son père. Il se trouva rapidement impliqué dans le combat de résistance contre l’envahissement des terres de son peuple par les colons étatsuniens, la situation étant encore aggravée par la découverte d’or.

 

Tous les hommes ont été créés par le même Esprit Divin. Nous sommes tous frères. Notre terre est la mère de tous les êtres humains, et tous devraient bénéficier de ses bienfaits de manière égale. Je sais que nous autres, Indiens, devons changer...
Nous voulons seulement avoir les mêmes droits que les autres hommes, nous voulons être comme faisant partie de l'humanité. Et lorsque l'Indien sera traité par l'homme blanc comme tout autre être humain, alors nous ne connaîtrons plus la guerre. Nous aimerions être les enfants d'une même et seule famille sous un seul et unique ciel entouré du même pays, et nous prions pour que cela advienne.
 

 

Né vers 1812, Cochise fut le chef du groupe Chokonen de la tribu Apache Chiricahua qui mène alors une existence semi-nomade entre les territoires de l'actuel Arizona et du Nouveau Mexique. Devenu Chef Chiricahua il ne fut pas, dès le début, hostile aux blancs.

En 1861, Cochise et quelques-uns des siens se rendent chez les soldats pour se disculper d'un enlèvement d'enfant dont on les accuse. (Plus tard, on apprit qu'une autre bande d'Indiens l'avait capturé). Le lieutenant George Bascom accusa très vite Cochise et voulut l'arrêter, malgré les dires de Cochise sur son innocence. De ce fait, ce dernier s'échappa avec sa femme mais le lieutenant fit pendre les indiens qui l'avaient accompagné. Dès lors, Cochise rejoint Mangas Coloradas pour combattre les blancs.

 

Ce sont toujours les faibles qui perdent. Longtemps nous avons été les plus forts. Maintenant, nous sommes les plus faibles. Nous serons battus et nous mourrons, lentement si l'on réussit à nous enfermer dans des réserves, rapidement si l'on nous anéantit au cours d'une bataille. Puis ce sera votre tour. Après en avoir fini avec nous, vous vous tournerez vers d'autres peuples. Je suis certain que vous ne cesserez jamais de vous battre contres ces peuples qui sont sur des terres lointaines, de l'autre côté des océans et qui parlent des langues incompréhensibles. Serez-vous plus forts qu'eux? Vous écraseront-ils? Peu importe. Je ne sais qu'une chose : vous vous battrez sans répit. Partout où il y a des êtres vivants, la guerre est permanente. Nous autres Indiens, nous approchons de notre fin. La vôtre viendra aussi. Un homme fort rencontre toujours un homme plus fort que lui.
 

 
L'histoire de Crazy Horse commence vers 1840 ou 1841, dans les plaines herbeuses près de la rivière Belle Fourche (petite localité au nord des Black Hills dans le Dakota). Il serait né d'un père Oglalas et d'une mère Minneconju. Crazy Horse avait cependant la peau claire et des cheveux frisés, si bien que certains ont pu croire qu'il était plutôt métis. Son nom d' enfance fut d'ailleurs Curly Hair ce qui veut dire Cheveux Bouclés. Il semble que le jeune Crazy Horse fut témoin du massacre de Grattan en août 1854 près de Fort Laramie dans le Wyoming. C'est là que le jeune lieutenant John Grattan et ses soldats furent tués par les Lakotas alors qu'ils tentaient d'arrêter un guerrier accusé de voler du bétail. En 1865, Crazy Horse fut choisi par les siens pour être un des chefs de la tribu Oglalas. Peu après débuta la guerre menée par le chef Red Cloud (Nuage rouge). Red Cloud voulait stopper la progression des colons blancs qui arrivaient sans cesse plus nombreux sur la fameuse la piste Bozeman.
 

On ne vend pas la terre sur laquelle on marche !

 

Et puis il y eu beaucoup d'autres chefs indiens, beaucoup de braves, mais trop naïfs avec leur envahisseur ... White Horse, Thunder Chief, Two Moons, Wanduta, Red Cloud, Revenger, Scabby Bull, Ouray, Plenty Coups, Petalesharro, Naichez, Oiti, Manuelito, Little Horse, Mangas, Gall, Eskadi, Dull Knife, Crow King, Curley, Black Bull, American Horse ... et aussi un peuple entier ...

 

 

 

 

 

 


Commentaires

 

1. clebs  le 14-11-2008 à 17:21:24

Une des qualités du "chef indien" était que nul ne le suivait par contrainte. Chacun était libre de partir vivre seul ou avec d'autres, si d'aucuns suivaient un chef, c'est qu'ils croyaient en une union pour la force. Un chef pouvait être publiquement interpellé par une femme, il n'avait pas légitimité d'exercer une quelconque forme de violence vis à vis de ceux qui l'accompagnaient et les décisions du groupe était prise en consultation avec tous et lors de désaccords il se scindait (sans vouloir généraliser cette organisation a existé). J'avions beaucoup édité...

édité le 14-11-2008 à 17:36:07
édité le 14-11-2008 à 17:46:24
édité le 14-11-2008 à 17:48:23

2. clebs  le 14-11-2008 à 19:46:28

Au toi la faux ai entendu tes fantomes,
dansons s'il le faut, tu te fais fit des bunkers.
Oiseaux ou terrier terré je suis mortel,
je ne verrais pas mon cadavre
mais le sait comme certitude
et qui sait le verrais je, moi fantôme si je suis.
Je te laisse ses phrases en témoignages d'amour.
Éditons orthographions, avec les oreilles du coeurs.

édité le 14-11-2008 à 19:53:50

3. Amanyte  le 14-11-2008 à 23:30:32  (site)

Tu as beaucoup édité il me semble ... gnarf gnarf

 
 
 
posté le 13-11-2008 à 07:49:15

BON ANNIVERSAIRE LILOO !!!!!!

 

 

 

Tu ne te souviens pas, mais moi oui, ce 13 novembre là il faisait très froid et tu es arrivée ... Alors petite page spécialement pour toi, pour te dire quoi ? Pas besoin de beaucoup se parler toutes les deux, on sait quand on a quelque chose à se dire ... De l'eau a passé, bonne et mauvaise, mais comme il est dit dans la chanson on est toujours là ... Tu as toujours été là et je serais toujours là ...

 

Petite Liloo est devenue grande, petite Liloo est devenue maman, petite Liloo est une grande fille maintenant ... J'ai pas envie de faire dans le rose bonbon, (pourtant c'est une couleur que tu aimes ...), j'ai juste envie de te dire que je t'aime et te souhaiter un joyeux anniversaire parce que tu sais bien que sinon la "vieille" parle trop et on l'arrête plus ...

 

Ne changes pas Liloo, combats toujours tes idées, ne baisses jamais les bras, ne te soumets à rien si ce n'est à ton âme ... 

 

Pour toi, ces quelques morceaux pour te rappeler ...

 


Découvrez Ace of Base!

 

 

 

Pour toi, quelques photos pour te rappeler encore ...

 

 

<p></p>

 

 

 

 

 

 

 

 

Bon anniversaire ma fille ...

Mum ...

 

 

 

 

 

 

 


Commentaires

 

1. aichanina  le 13-11-2008 à 09:14:45

merci beaucoup tite moune,me fais ENORMEMENT plaisir...j'avais une tite larme...de crocodile bien sur!smiley_id119182

2. clebs  le 13-11-2008 à 13:08:42

Un tour de soleil de plus parmi les êtres sensibles,
je te souhaite de partager la joie de l'éveil avec Kahina.
Courage et lucidité.

3. letifredo  le 13-11-2008 à 20:43:24

BONNE ANNIVERSERE LILOO JE PENSE TRE FOR A TOI ET BON COURAGE POUR LA SUITE GROS BIBI

4. Guilty598  le 14-11-2008 à 10:02:33

Tu ne vas pas savoir qui je suis mais l'essentiel, c'est que moi je sache qui tu es, et pour cette raison, je te souhaite un bon anniversaire et que cette année supplémentaire t'apporte tout le bonheur que tu souhaites

Juste un indice : on aime tous les deux le couscous

Bisous

 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article